Uneasy Landscapes

La série des Uneasy Landscapes s’est développée à partir de photographies réalisées sur le site de la fabrique de dynamite créé par Alfred Nobel à 50km au sud de Glasgow.
Le lieu a priori banal révèle après inspection, une série d’étranges structures architecturales presque invisibles au niveau du sol, organisées militairement dans un no man’s land envahi par la végétation.
Le regard est tout d'abord ébloui par le pittoresque. Il est ensuite possible de trouver des indices qui témoignent d’une histoire plus impénétrable, enfouie dans le paysage, dans les rues ou leurs sous-sols, voire une possible référence culturelle.
Ainsi, entre l'image et son titre il est alors possible d’appréhender une lecture possible.

«Si nous caractérisons la photographie comme constitutif de la “conservation de la mémoire” (Rolfe Sachsse), l’acte photographique rends ici son sujet invisible perceptible en fusionnant la topographie urbaine (qui révèle à la fois la structure d’un paysage et la composition photographique) et la topographie historique (qui charge l’image d’un contenu, d’une narration). La pratique artistique de Louise Crawford et Stéphan Guéneau introduit consciemment la présence de l’histoire et de l’à-propos à la fois dans les réalités qu’ils observent et dans les images produites. Ainsi leurs photographies traitent de documentation - non pas dans le sens d’une documentation d’un fait historique, mais plutôt en trouvant le filtre adéquat de l’expérience, de son impact contemporain et de sa mémoire collective.»

Ellen Blumenstein in «The Adequate Cipher (Le filtre adéquat)» Berlin, 2010.